Le paradoxe de l'astrologie.
par Pierre Limouzin

 

L'astrologie est surtout connue par l'horoscope des médias, dont Mme Soleil fût l'égérie il y a quelques décennies. D'autre part, certaines personnes se font connaître ou entretiennent leur " aura " par des prédictions dites astrologiques largement plébiscitées par les médias en mal de copie. Nous pensons là à Élisabeth Tessier et Paco Rabanne pour ne citer que les derniers entendus.

Astrologie.

Une fois dépassé le problème de l'horoscope, qui est à l'astrologie ce que les mots croisés sont à la littérature, c'est-à-dire un gentil jeu de société, qu'en est-il de la prédiction astrologique, la demande la plus forte du public ?

La prédiction astrologique, tant décriée par les secteurs scientifiques de la prédiction, de la météorologie aux sciences plus précises (*1), n'est que l'aspect métaphorique des traits de caractère. La prédiction ou prévision en astrologie est en fait une interprétation apparemment subjective d'un caractère et du comportement qui lui est associé, contextualisée dans le temps et dans l'espace.

À titre d'exemple, et pour simplifier à l'extrême, prenons le type nerveux, caractérisant une personne excitée et brusque. Il n'est pas difficile de lui prédire des ennuis. Il est facile aussi d'en déduire qu'elle aura des problèmes avec ses supérieurs hiérarchiques, que ce soit son patron, son inspecteur des impôts ou son geôlier.
L'astrologie serait donc de la psychologie ? Hé oui ! C'est d'ailleurs l'une des premières tentatives de classifier et hiérarchiser les comportements humains, tentative dont l'expérience se perpétue et s'enrichit, rappelons-le, depuis plus de 3000 ans.

Resituons les choses dans leur contexte. " L'invention de l'astrologie " est issue de l'esprit humain et ne peut donc être autre chose que la projection du mécanisme de la pensée sur le monde. Et comme ce sont ces mêmes mécanismes qui dans notre esprit recueillent les informations déduites par l'astrologie, comment voulez-vous que cela ne marche pas ?

La tendance à la classification des tempéraments humains qui fait le succès des signes du zodiaque frise l'obsession chez l'homme. On la retrouve à toutes les époques sous différentes formes. Cette tendance à plus pour origine les mécanismes naturels du jugement et de la mémoire, qu'un véritable désir d'enfermer ses congénères dans des petites boîtes de définitions. En effet, la mémoire organise les données qu'elle reçoit sous forme de schémas, ce qui lui permet de restituer et de croiser les informations semblables. De là, il n'y a qu'un pas à la classification consciente.

Maintenant, regardons l'engouement actuel pour l'Ennéagramme ou la typologie comportementale de l'A.T. (l'Analyse Transactionnelle) dans les entreprises. Ce sont des typologies comportementales, proches des archétypes de l'astrologie, mais très simplifiés, servant à répertorier la population de l'entreprise dans l'objectif de régler les conflits, de favoriser une communication objective et non plus subjective, d'améliorer et faciliter les objectifs de productivité. Que propose l'astrologie des signes ? Rien d'autre.

Revenons à présent à l'interprétation / prévision de l'astrologie. Elle possède deux valeurs fondamentales qui la différencie nettement de la psychologie. Tout d'abord elle se base essentiellement sur l'aspect des cieux à la naissance pour établir la typologie du sujet étudié. L'astrologie ne considère pas la vie humaine comme un corps étranger au système solaire mais plutôt comme sa signature à un moment donné.

Elle interprète, comme je le disais plus haut, le caractère en métaphores contextualisées, qu'elle date ou positionne dans le temps au travers des sollicitations engendrées par ces mêmes cieux au grès de leurs évolutions précises et calculées. L'astrologie est une psychologie comportementale donnant les dates et le contexte probable des échéances des comportements.

C'est bien là la seule technique psychologique à définir des zones de temps, sauf peut-être la description générale de l'évolution du caractère de l'enfant de Piaget. L'astrologie, elle, personnalise cette évolution dans le temps à un point tel que les métaphores déductives en deviennent souvent une réalité.

Le grand malheur de l'astrologie est que son succès provient de la justesse de ses métaphores déductives. Les prévisions sont à l'origine (lire à ce sujet le Tétrabiblos de Ptolémée) une méthode d'aide à la compréhension des traits de caractères.

Cette excellence de la déduction, malheureusement occulte, (c'est le cas de le dire) les formidables outils de développement personnel et d'évolution que l'astrologie contient de par la nature même de son origine, le cerveau humain.

Cette interprétation ou lecture du thème astral de naissance est basée sur les archétypes astrologiques dont les définitions les plus proches et connues sont celles des dieux grecs et latins. Le thème natal, la carte du ciel au moment de la naissance, est une sorte de Mont Olympe apparemment figé où la " tragédie " n'attend que le souffle des planètes en transit (en mouvement) pour s'animer. Jung disait que " le thème astral est un instant du dialogue des dieux ".


Et St. Thomas d'Aquin soulignait que " les astres inclinent mais n'obligent pas ".

Voyance.

Au-delà des escrocs à la petite semaine et des petits dépannages financiers qu'elle procure à certains, la voyance est un art qui, comme la peinture, peut amener à utiliser divers supports pour s'exprimer. Certains utiliserons les cartes du tarot, d'autres la boule de cristal, d'autres encore feront une " voyance directe ". (C'est en fait ce qui se passe car la voyance n'est que l'idéation, la visualisation, l'interprétation suggestive des comportements et attitudes de la personne qui se trouve en face de vous. C'est une " hallucination " à partir de la personne. Plus vous hallucinez dans le vague, plus la personne interprète subjectivement et plus l'on vous attribue le " don ". )

Mais il est très facile d'halluciner consciemment et volontairement, même si certains le font sans s'en rendre compte. En effet, il y a 3 modes de recueil d'informations : l'auditif, le visuel et le kinesthésique. Le voyant, comme son nom l'indique, enregistre toutes les informations d'un échange verbal en mode visuel, le plus riche en représentations. Ainsi, lorsqu'il fait appel à son imaginaire, il visionne les informations qu'il a enregistrées et décrit un avenir qui n'existe que dans son cerveau, mais qui est l'orientation vitale que son interlocuteur prend au moment de cet échange verbal.

Pour en finir, laissez-moi vous donner à réfléchir sur ce paradoxe de la voyance, si vous ne le connaissez pas : lorsqu'un médium vous " prévient " d'un événement qui arrive, si vous faites tout pour l'éviter et que cet événement n'arrive pas, vous allez être enchanté du service qu'il vous a rendu. Mais si cet événement n'est pas arrivé, où donc a-t-il pu pêcher cette information puisqu'elle n'existe pas dans l'avenir ? Et qu'avez-vous donc fait alors, en cherchant à éviter quelque chose qui n'existe pas ?

Les gains formidables des voyants et astrologues.

Voilà la fable du siècle. Les journaux avides d'exciter l'opprobre de leur lectorat, (ce qui fait toujours vendre, voir les tabloïdes anglo-saxons), trouvent bon à certains moments de citer ce qui fait le plus de jaloux, c'est-à-dire les revenus.
Mais, croyez-moi, ces chiffres sont faux. Ils sont repris des gains des 3615 X et Minitels roses allègrement mélangés avec les horoscopes consultés dans ces mêmes services. J'ai plus souvenir de cabinets d'astrologie qui fermaient ces dix dernières années que l'inverse. Comparez donc la liste des astrologues dans l'annuaire au fur et à mesure des années.

De plus, si les impôts livraient leurs statistiques, il y aurait des surprises.

Réalité de l'astrologie.

Quels sont les éléments qui jouent entre l'univers et l'homme ?

Le Soleil,

Personne ne se pose la question de savoir en quoi les saisons nous influencent. C'est un fait établi et d'aucun trouve ça tout à fait normal.


La Lune,

Il n'y a que dans certaines contrées éloignées, tel le Mississippi, où l'on rencontrait encore il y a 20 ans, des gens qui ne pensaient pas que la lune puisse agir sur les marées.

Et le reste.

Hé bien, il faut le reconnaître, il n'y a pas beaucoup d'éléments scientifiques pour le prouver. Justifier l'astrologie avec les " découvertes d'Étienne Guillé " dans les années 60 sur les constituants métalliques de l'ADN en corrélation aux valeurs planétaires traditionnelles ; ou celles du professeur Piccardi qui s'est évertué à prouver les effets de l'activité solaire sur les cellules humaines, ce serait donner le bâton pour nous faire battre.

Il y a bien les recherches statistiques de Mme Fuzeau Braecht qui a repris la lignée des travaux de Gaucquelin. Ces travaux, s'il est difficile de les vérifier soi-même, semblent tout au moins probants. Il est un fait certain, c'est qu'un processus tel que le fait astrologique ne peut être réfuté par manque d'arguments scientifiques actualisés.
La science même reconnaît qu'un fait inconnu ou non prouvé avec les connaissances du moment n'en est pas moins possible. Tout l'art de la science étant de prouver une théorie par l'argumentation. Ce que curieusement elle ne fait pas pour l'astrologie.

La théorie astrologique marche, si ce n'est avec 100 % de succès, du moins avec un fort potentiel de réussite. Voilà ce qui ressort d'un jugement, certes subjectif, mais qui s'est néanmoins établi comme une conviction tout au long de mes dix années de consultations d'astrologie.

Constat d'un honnête homme.


Comment procède-t-on ?

Lorsqu'une personne me téléphone pour me demander une consultation, je lui demande, souvent à son grand étonnement, la raison de sa venue. Je rappelle que nous ne sommes pas chez un prétendu voyant mais chez quelqu'un qui se propose d'apporter une aide. En effet, il faut éliminer une bonne fois pour toute la pratique du jeu des devinettes qui n'a rien à faire en astrologie. Avez-vous déjà pris contact avec un garagiste en lui demandant de deviner ce qui ne va pas dans votre voiture avant de la lui apporter à réparer ? Demandez-vous à un médecin qui ne vous a pas ausculté comment va évoluer l'année prochaine votre santé en lui cachant votre mode de vie ?

Dans le thème de qui que ce soit, vous avez toujours dix planètes, douze signes, autant de maisons et de nombreux aspects. Oui, car c'est un élément que l'on oublie souvent en astrologie, le thème natal contient les mêmes éléments pour chacun. C'est leur disposition qui va donner l'originalité de la personne. Cela signifie aussi que les signes des personnes que vous détestez sont la signature d'un problème personnel dans votre thème. Je pense là à ceux qui disent (volontiers) : je ne supporte pas les natifs de tel signe, leur comportement m'est insupportable.

La pratique astrologique, sur le terrain de la consultation journalière, m'a appris que tant d'éléments entrent en jeu dans un thème et que tant d'interprétations sont possibles que l'on se perd facilement dans des détails inutiles. Par ailleurs, connaître la raison de la venue de la personne permet d'orienter les recherches sur le sens personnel de ses préoccupations.

Un facteur essentiel intervient en permanence en astrologie : le temps, qui va proposer au cours des cycles de l'évolution de la personne, une évolution des significations d'un aspect particulier du thème (voir l'exemple, plus loin dans le texte), c'est d'ailleurs ce qui perturbe tant les apprentis astrologues.

Les définitions précises données par le thème vont pour la plupart se concrétiser au cours du temps, et peu de choses indiquent précisément laquelle des différentes significations d'une même définition dans un même contexte planétaire va évoluer à un moment donné. C'est pour cela qu'il est nécessaire que la personne précise elle-même ce pour quoi elle vient.

Il est impossible de différencier le problème de la personne d'avec ceux de ses semblables si on ne lui pose pas cette question, car c'est elle, ou son inconscient qui choisit de s'attribuer le trouble ou de le chercher / rencontrer chez les autres.

Bien entendu on peut, comme les " voyants ", jouer sur le subjectif en utilisant des schémas d'expériences universelles tels que l'amour, le travail et la santé ou des tonalités négatives telles que : vous avez des difficultés, vous ne faites pas ce que vous voulez, des gens vous empêchent de faire quelque chose, quelqu'un vous en veut, une personne proche vous pose un problème, une blonde ou une brune dans votre entourage . etc. Mais restons sérieux et efficace, car malgré les " sirènes " du subjectif, il reste un travail dont seule la rigueur astrologique donne les résultats.

Prenons pour exemple Vénus en Capricorne en maison VI. Nous dirons que cela signifie (partiellement pour l'exemple) : Vénus (l'idée) : image de soi, amour, sour, relation, sentiment, attraction ; Capricorne (la forme) : Méthode, temps, froideur, distance, société, politique ; Maison VI (le contexte) : maladie, travail, obligations / soumission. Nous en déduirons, avec prudence et si possible vérification, un potentiel tel que : relations tardives, amour avec une personne plus âgée ou plus mûre, image de soi définie tardivement, construite sur des images sociales , distanciation et froideur dans les sentiments, idéalisation de l'image féminine etc.
Ceci ne représente pas la personne mais les phases dans lesquelles elle se reconnaîtra à un moment donné ou comme un objectif à terme, plus ou moins conscient.


Les éléments astronomiques qui permettent l'interprétation en mouvement.

Les signes solaires et l'ascendant.

Ils représentent les modalités de perception et d'activation de la personnalité dans le monde. Ce sont les archétypes psychologiques en relation aux saisons et au déroulement du temps dans une vie, mais aussi aux structures mentales projetées sur la société.

En effet, les maisons se découpent en relation au signe selon plusieurs cycles associés dont celui de la maturation de l'être. Cette dernière structure se base sur 4 périodes de maturation : l'enfant, l'adolescent, l'adulte et le sage.

Une autre sectorisation du temps et de l'espace y est associée, c'est la découpe en miroir entre l'autre et soi-même et entre le monde privé et le monde social. D'autres éléments entrent en ligne de compte, mais donner plus de détail, prendrait ici beaucoup trop de place.

Les planètes en signe.

C'est-à-dire que leur position dans le zodiaque soulignent la qualité d'expression que la personne va donner aux personnages et sentiments qu'elle va rechercher inconsciemment ou pas dans sa vie. L'un des niveaux les plus faciles à saisir est la représentation de ces significations en identification à une relation ou à un personnage familial ou social.

Les aspects

Ou angles interplanétaires, symbolisent une signification en fonction des distances entre les planètes. Ils signifient des traits de caractère ou des conflits comme des savoir-faire (bon ou mauvais aspects) sollicitables, réalisables, mais surtout conscientisables par des transits planétaires à un moment donné.

Les éphémérides

Sont les annuaires stellaires, dont les calculs sont fournis par la NASA. Ils sont là pour donner les mouvements des planètes. Le calcul de leur position spécifique sur le thème de naissances permet de trouver les dates du passage sur les points importants de ce même thème et donc la date de la réalisation possible du potentiel subodoré.

C'est ce que les astrologues appellent les transits et qu'ils interprètent avant la consultation en fonction des questions de leurs clients.

Transits et thème en mouvement.

Pour ma part, j'attache beaucoup d'importance aux transits des planètes Jupiter et Saturne, ainsi qu'aux points dit fictifs Noeud Nord - Sud. Ces derniers ont eu droit à une représentation mondiale lors de l'éclipse du 11 août dernier.
Enfin, je tiens compte des progressions de la Lune, qui sont une sorte de transit différé.

L'image la plus connue des transits est la révolution solaire ou retour solaire qui est la carte du ciel du natif remontée au moment exact de son anniversaire solaire.

Quelles preuves ai-je en ma possession sur l'astrologie ? Le contentement de mes clients tout d'abord, mais l'on pourrait m'accuser de subjectivisme outrancier. Alors, si je ne devais citer qu'une autre preuve, ce serait la corrélation quasi-permanente des significations des transits du thème avec les questions de la personne qui souhaite venir me consulter.

(*1) Ne sont scientifiques que les théories vérifiant une expérience reproductible et donc à résultats prévisibles.

Pierre Limouzin.